26.4.06

Le bal des Enfoirés.

Depuis que j'étais devenue une vedette, plus rien ne m'étonnait ; mais là, le spectacle avait démarré depuis quoi ? Une heure, une heure et demi ? Quand l'impensable s'est produit.
Bordel ! a crié Patrick Bruel. Vous m'faites chier !
Interloqué, le public a protesté. Je me suis retournée vers Zazie.
– Qu'est-ce qui lui prend ? j'ai demandé. Il est devenu fou ?
– Ma pauvre ! a répondu ma copine. T'es pas au courant ?
Et comme je lui indiquais que non, tandis que sur l'estrade, le beau Patriiiiiiiick fracassait avec rage sa guitare contre les amplis :
– C'est l'alcool ! me lança-t-elle d'un air noir, en vérifiant qu'aucun journaliste de Voici n'était planqué derrière nous.

Bienvenue aux Enfoirés ! Ce jour-là, Fort-Synthe n’avait pas fait les choses à moitié : dans chaque rue, de superbes affiches invitaient le public à se rendre au concert. Côté coulisses, dans la loge des stars (ici, Yannick Noah se maquillant le visage au brou de noix, là aussi, Lara Fabian s'affûtant les cordes vocales au J&B, là encore, Jenifer masquant ses rides sous le fond de teint), chacun avait reçu un parapluie en guise de cadeau, tandis qu’au restaurant, une barquette de frites géante nous attendait, sous une serviette en papier où notre nom était inscrit au feutre noir.
– Ben dis donc, s'est exclamée Muriel Robin avec un grand sourire dans ma direction. Ils ne se sont pas fichus de nous, tes amis !
– Ils avaient intérêt, ma vieille ! j'ai répliqué, en mettant une petite toutouille à Pierre Palmade, qui essayait de me piquer mes frites.

C'est vrai que, pour ma première participation aux Enfoirés, j'étais gâtée : non seulement je partageais l'affiche avec des artistes que j'admirais depuis toute petite (ici, Gérard Lenorman réajustant les boucles de ses implants, là aussi, Dany Boon amidonnant le col de sa chemise, là encore, Mylène Farmer reprisant ses bas résilles), mais en plus le concert avait lieu en face de chez moi ! Le podium était installé sur la plage, sous des lumières dignes des plus beaux shows de Frank Michaël. Tandis qu'on évacuait Patrick Bruel du plateau, j'ai posé la main sur l'épaule de ma copine.
– Elle est belle cette plage, hein ? lui dis-je. C'est dommage qu'Alain Souchon ait pas pu venir, cette année !
– C'est surtout dommage qu'il soit mort, me répondit-elle.
– Ah bon ? j'ai sursauté. Il est mort Alain Souchon ?
– Ben oui, tu savais pas ? s'est étonnée Zazie. Ça fait au moins deux ans ! Ah, on voit bien que t’es nouvelle, toi ! Heureusement que tu te débrouilles mieux pour chanter tes chansons !

Elle avait raison, beaucoup de choses m'échappaient, depuis deux ans. Bon, je ne pouvais pas vraiment me plaindre : mon ascension vers le sommet avait été si fulgurante ! Vous connaissez l'histoire, j'insiste pas : moi, j'écrivais des petites chansons dans le genre Piaf sur mon blog, et un beau jour, La Voix du Nord s'était intéressée à moi ; là-dessus, badaboum, j'étais passée dans le 13 heures de J.P. Pernaud. Et vlan ! Du jour au lendemain, la petite Céline Dion des Flandres, comme ils m'avaient surnommée, était devenue l'artiste la plus téléchargée sur internet. Ha ha ! La célébrité, quoi. Les fans qui se battaient pour pousser mon caddie sur le parking d'Auchan, les couvertures de 20 Minutes, les interviews pour France3 : ma vie était devenue aussi somptueuse qu'un toast au surimi. Bon, ça marchait bien, j'étais contente, ça va. Jusqu'à mon invitation aux Enfoirés : un rêve d'enfant qui se réalisait.

Rendez-vous compte : dans le bus, j'étais assise entre Julien Clerc et Jean-Jacques Goldman ! Avant le spectacle, avec Marc Lavoine on avait mis une pâtée à la belote à Patrick Fiori et Jeanne Mas ! Et quand cette gourde de Natasha St-Pier avait tenté de me prendre ma place, c'est Francis Cabrel en personne qui m'avait défendue ! Et cette Liane Folly alors ! Qu'est-ce qu'elle était drôle ! Avec Zazie, c'étaient les deux plus sympas. Tout à coup, j'ai eu une vision.
– Tiens, il fait les Enfoirés, cette année, Michel Sardou ?
– Quoi, tu lis pas TV Mag, non plus ? a soupiré ma copine. Tu sais pas qu'il va faire un duo avec Manu Chao ?
Un bref instant, j'ai cru qu'elle me faisait marcher.
– Non ? Manu Chao est là aussi ?
Elle s'était presque fâchée.
– Puisque je te le dis !

Quand est arrivé mon tour de chanter, en dernier (normal, j'étais l'enfant du pays), j'étais toujours sur mon petit nuage. Et même si c'était la première fois que je chantais devant autant de monde à la fois, je n'ai pas éprouvé le moindre trac au moment de prendre mon accordéon. Les gens s'en étaient rendus compte, et j'avais été très applaudie ; bon, normal aussi. Pourtant, je dois reconnaître que je ne m'étais pas vraiment donnée à fond, me contentant d'un Pour que tu m'aimes encore à la manière de qui vous savez ; et si j'ajoute qu'un incident technique m'a obligée, au dernier moment, à la chanter en play-back, vous comprendrez que j'étais assez peu satisfaite de ma prestation.

Mais c'est après que ça s'est gâté. Pour le dernier numéro, Garou s'était lancé dans une interprétation très personnelle du The end des Doors, avec Amel Bent, Leslie et Lorie aux chœurs… lorsque Jim Morrison en personne a débarqué sur la scène, dans un nuage de fumée bleue. Là, j'avoue avoir été saisie d'un gros frisson, mais je n'ai même pas pu me retourner vers Zazie : au même instant, elle descendait triomphalement le grand escalier du podium, aux bras d'un Coluche littéralement ovationné par la foule. D'un seul coup, mes mains se sont crispées pis que si on les avait enserrées dans un étau. Prise de panique, j'ai tenté de les décontracter, mais il était trop tard : au moment du solo, aucun son n'est sorti de mon accordéon. Là encore il fallut envoyer le play-back.

– Merci d'être venus, bande d'enfoirés ! a lâché le Gros, à la fin.
– Fight for your rights, men ! a ajouté Bob Marley, à côté de lui.
– Baby you're the one ! a surenchéri Elvis Presley.
– Et rendez-vous en 2007, pour notre prochaine Nuit des Sosies ! a conclu ma copine Zazie.




(Ma participation au Diptyque d'Akynou. Photo n°4 A. Bachellier)...

24 PETIT(S) COMPRIMÉ(S):

Anonymous samantdi a écrit...

Comme d'habitude, Anitta, tu m'as scotchée !

EX-CEL-LENT !

26/4/06 10:43 AM  
Blogger luciole a écrit...

tu faisais ton propre sosie ? ça c'est vraiment la classe! MDR!!!!! Bon alors en fait quand tu me dis que tu vas envoyer mes textes à tes potes chanteurs célèbres, c'est que leur sosie que tu connais, p'tain j'suis déçue là!!! MDr!!!
Ceci dit t'écrit toujours aussi bien!!!

26/4/06 11:51 AM  
Anonymous Lola Litha a écrit...

trop drôle !!!

26/4/06 12:01 PM  
Anonymous Traou a écrit...

Dis Anitta, tu me les présenteras, tes copains (étoiles dans les yeux) ?... Dis, s'il te plait....

(sinon, qu'est-ce que j'ai ri !)

26/4/06 2:11 PM  
Anonymous Ka a écrit...

Et voilà Anitta sous les projecteurs, on y croit jusqu'au bout, on rit, les photos sont comme d'habitude judicieusement choisies et talentueusement arrangées, la chute est totale.
Anitta, la classe !
Moi à la prochaine nuit des sosies, je voudrai bien pouvoir faire celui d'Anitta !

26/4/06 4:16 PM  
Anonymous blog-trotter a écrit...

Malgré le vert diffusé par les projos, je vous ai reconnue. En plus, c'était un soir de pleine lune rousse. Il y avait un arbre planté sur la scène. Il avait le visage de mon ange gardien...celui qui a plusieurs cordes à son instrument.

26/4/06 8:20 PM  
Anonymous luna pat a écrit...

et alors, Anitta en fait c'était pas Anitta, mais son sosie Sylvie Testud ???
hein ouais ?

27/4/06 12:12 AM  
Blogger Asterie a écrit...

Anitta la spécialiste en fumée:)
Alors bleue la fumée pour Jim Morisson?
Si tu peux trouver une photo pour mon blog ce serait vraiment sympa.

27/4/06 9:21 AM  
Anonymous Nath a écrit...

Merci Anitta !
Eclat de rires dans la journée de la loose, ça tombe à pique !
Dis, je pourrais pousser un peu ton caddie à Auchan aussi ? lol
Bisous et à bientôt

27/4/06 10:45 AM  
Anonymous Fauvette a écrit...

Oun regal Anitta !
Ye souis morte de rire !

27/4/06 2:47 PM  
Anonymous nectar a écrit...

Ma vie était devenue aussi somptueuse qu'un toast au surimi... J'adore !

27/4/06 2:58 PM  
Blogger Jean Pol Tronic a écrit...

excellent ! moi même j'ai beaucoup changé depuis que je vends des millions de disques...

27/4/06 3:21 PM  
Anonymous barnabé a écrit...

Tu m'as encore eu !

27/4/06 4:17 PM  
Blogger Bang bang a écrit...

J'ai pas encore lu. Mais c'est mon heure d'arrivée, à peu près au 20ième commentaire. Alors je me place.

28/4/06 10:18 PM  
Anonymous La Sardine Masquée du Port a écrit...

oui...bien sûr...alors, pendant les prochaines semaines, i lva falloir augmenter un peu la posologie, hein, parce uqe visiblement, un cachet par jour, ça suffit pas.

Restez tranquillement assise ici, les gentils messieur sen blanc ne vont pas tarder...


Anitta, merci pour mon fou-rire de l'après-midi.

29/4/06 6:22 PM  
Blogger Roger a écrit...

Preum! (ben quoi? les derniers sont les premiers...)

Ca fait du bien de lire des choses pareilles. Cela devrait être remboursé par la sécu.

30/4/06 9:43 AM  
Anonymous Cristophe a écrit...

Ouarf ! Et re-ouarf !
C'est la première fois que je viens chez toi, c'est une réussite !
J'imagine bien Manu Chao dans quelques années parmi les enfoirés...

Je vois à droite les affiches de "Quand la mer monte" et "Karnaval" : de très bons souvenirs !

30/4/06 7:31 PM  
Blogger Anna K a écrit...

Mouhaha excellent, vraiment.
Enfin un rayon de soleil dans cette journée morose !

1/5/06 6:44 PM  
Anonymous Jean-Pierre a écrit...

Super ! Je donne un concert de solidarité le mois prochain pour la Somalie, je t'y invite !

4/5/06 2:26 PM  
Anonymous suzanne a écrit...

Un porte-clefs parapluie à la main gauche, une barquette de frites à la main droite, je t'applaudis zaussi; oups je t'applaudis sosie; oups je t'applaudis encore et encore!!!:-)

4/5/06 3:40 PM  
Anonymous jujuly a écrit...

Un petit coucou amical, comme ça...

4/5/06 9:20 PM  
Anonymous blog-trotter a écrit...

Vous êtes une pierre précieuse. J'espère que le post-it tiendra jusqu'à novembre prochain ;)
Fléchir moi, jamais!

7/5/06 12:23 PM  
Blogger Vroumette a écrit...

Vers la fin je croyais que tu étais sous amphèt à la lecture des "invités".

Toujours hilare et toujours scotchée par tes chutes.

7/5/06 4:08 PM  
Blogger DoubleMum a écrit...

Hors Sujet Coucou amical aussi (comment as-tu su que je venais de faire un tour chez toi juste avant ?!!! :-p )

Je commente pas, toujours parce que tu me scotches - je serais éditeur que je t'aurais déjà signé un contrat pour le jour où tu auras fait le tour de ton histoire perso.... franchement, à côté de ce que je lis comme "nouveau roman" de ch....., tu mets la barre très très haut ! -(mais j'suis pas éditeur, je fais semblant d'être photographe en ce moment !!!... et prof aussi, ça c'est pour manger !) - je disais donc que je ne commente pas... mais je lis, assidument ici, et même souvent je relis. C'est rare chez moi...

Je te fais des bises amicales.

11/5/06 11:47 PM  

<< Home