14.7.05

Stade 3.

Un dernier souffle de vent secoua la toile de tente, et puis :
– Bonjour ! entama Gérard Holtz en faisant le V de la victoire. Et tout d'abord, vive le vélo sur France Télévision !
Un maigre public applaudit mollement l'animateur.
– Ce soir, comme hier et sans doute demain, nous recevons dans Autour du Tour l'actuelle porteuse du maillot jaune du Tour de France… Je veux bien sûr parler de vous, Anitta !
– Eh oui, c'est toujours moi ! j'ai souri. Faut dire, le jaune c'est ma couleur préférée… juste après le rouge ! Mais attention Gérard : ce soir, je peux pas rester longtemps dans votre émission. J'ai promis à Lance Armstrong d'aller faire un tennis avec lui !

– Alors, avec vous Anitta, nous allons bien sûr revenir sur l'étape d'aujourd'hui, que vous avez brillamment remportée… Après nous avoir fait bien des frayeurs, je dois dire ! Dites voir, que s'est-il passé dans le dernier kilomètre, quand vous avez mis pied à terre ? Vous avez connu une défaillance ?
– Non, c'est pas ça, j'ai corrigé. Il s'est passé que, depuis le début de l'étape, je trouvais que la moto de la télé qui me suivait faisait un drôle de bruit. Alors, comme ça m'énervait, je me suis arrêtée. Et là, vous n'allez pas le croire : j'ai démonté le carbu, et il était encrassé. J'avais vu juste !
– Du coup, vous ne terminez qu'avec dix minutes d'avance…
– Oui, c'est bête hein ? Parce qu'avec les cinq heures d'avance que j'ai déjà au classement général, je pouvais presque me permettre de pas courir demain ! J'aurais pu en profiter pour aller faire un petit triathlon, comme ça, pour le fun ! Dommage…
– Bah, vous vous contenterez d'un peu de shopping en route, non ?
– Tu rêves, Gégé ! Chaque fois, ils nous font passer par des patelins dans lesquels y-a même pas un centre commercial ! C'est simple : depuis le début du Tour, j'ai rien pu m'acheter ! Même pas un petit souvenir !
Gégé fit la moue.
– Revenons sur la course. Même si c'est vrai qu'avec cinq heures d'avance, le suspense n'est pas très très élevé ! La victoire sur les Champs-Elysées, vous y pensez déjà ?
– Laquelle ? Celle de cette année, ou celle de l'année prochaine ? Parce qu'avec toute l'avance que j'ai, normalement j'ai déjà gagné les trois prochains Tours !

– On va passer une page de pub, mais avant, dites-nous un mot, peut-être, sur l'abandon de Jeannie Longo, votre grande rivale ?
– Ben, ça fait mal au cœur, surtout. Quand je pense que j'avais son poster dans ma chambre encore l'année dernière !
– Et vous, Anitta : à 43 ans, quel est le secret de votre forme ?
– Rien ! Ou si peu… Le matin, quand je sors de mon caisson hyper-barre, où on me transfuse chaque nuit le sang de dix nageurs est-allemands, je mange un grand bol de céréales et un yaourt au bifidus actif. Et le soir à l'arrivée, après mes piqûres de cortisone – juste après le contrôle anti-dopage –, je mange une pomme. Voilà, il est là, mon secret : un yaourt le matin, une pomme le soir. C'est important, ça. Il faut bien s'alimenter, dans le vélo.
– Et pendant la course ?
– Un bon goûter : une tranche de pain avec une barre de chocolat (ou une pâte de fruit, ou une Vache Qui Rit), à tremper dans un bidon d'EPO. Et hop, admirez mon coup de pédale !
– Parlons maintenant de ce qui fâche : le dopage. A votre avis, ça existe encore dans le peloton ?
– Vous voulez mon avis Gérard ? La réponse est non. Y-a plus de tricheurs, aujourd'hui, dans le vélo. Maintenant nous sommes tous propres… Et je dis pas ça parce que je sors de ma douche, haha !
– Certains vous accusent quand même d'être un peu chargée
– Pensez donc ! C'est pas parce qu'en descendant de mon vélo j'ai la voix aussi grave que celle d'Ivan Rebroff qu'il faut tout de suite en déduire que…
– Oui, mais le mois dernier, vous avez tout de même été contrôlée positive ! Vous aviez pris ce vaso-dilatateur…
– C'est vrai. Mais j'ai un certificat médical ! Moi je fais un petit peu d'asthme quand la route monte… Alors je me soigne, c'est tout !
– Bien sûr, sauf que là, au lieu du tube de poche, vous aviez deux bouteilles de plongée remplies de Ventoline sur le dos !
– Ah ça, faut voir avec mon médecin. Il a toujours eu la main un peu lourde, celui-là !

– Etre une femme dans un peloton d'hommes, c'est pas trop, euh…
– Oh, je ne dis pas que des fois ils ne se moquent pas un petit peu de moi, mais… Quand ils me chambrent trop je leur mets un coup de pompe à vélo sur les doigts ! Et pis au moins, moi quand je me mets en danseuse, je sais ce que ça veut dire ! Bon, je peux aller faire mon tennis avec Lance, maintenant ?
– Oui. Une dernière question, s'il vous plaît Anitta. Même si nous sommes tristes ici, il faut bien évoquer la désillusion des derniers jours… Londres a gagné, et Paris n'aura pas les Jeux ! Je rappelle que vous aviez accompagné la délégation parisienne à Singapour. Pour une athlète de haut niveau comme vous, la déception a dû être terrible, non ? Vous en pensez quoi ?
– Ouais, bof ! Vous savez, Londres, Paris… Paris, Londres… Moi j'habite entre les deux, alors ça changera pas grand chose pour moi : je rentrerai tous les soirs à la maison ! Et je peux vous dire que sans attendre, j'ai adhéré au comité de soutien pour les futurs Jeux. Et dans quatre ans, pour Dunkerque 2016, je compte bien en être ! Mais peut-être pas dans le vélo, c'est vrai. L'âge commence à se faire sentir, je dois reconnaître…
– Mais alors, dans quelle discipline comptez-vous vous aligner ?
– Oh, vous voulez savoir Gérard ? Je pense à l'haltérophilie…
– Ah bon ? L'haltéophilie ? Et pourquoi ?
– C'est venu d'une boutade de mon directeur sportif. L'autre jour, il me faisait goûter de nouvelles hormones de croissance, et pour mes étirements il a eu l'idée de me faire lever de la fonte. Eh ben… Croyez-moi ou pas, j'ai soulevé 210 kilos à l'épaulé-jeté ! Bon, allez Gérard, c'est pas le tout mais… J'ai du boulot ! Je vais aller mettre une tôle au mari de Sheryl Crow, et après, tiens, j'irai reconnaître l'étape de demain.
– Eh bien merci, un grand merci à vous Anitta, a conclu Gégé. Et n'oubliez pas : vive le vélo sur France Télévision !
– Oui, c'est ça, j'ai répondu. Et si vous voulez un coup de main pour ranger les barrières dans le camion ce soir, appelez-moi !




(photos X)

14 PETIT(S) COMPRIMÉ(S):

Anonymous Jeannie a écrit...

Anitta, reine de la pédale on aura tout vu ! c'est gonflette et compagnie oui !

14/7/05 6:19 PM  
Anonymous Wendy a écrit...

Franchement Annita, c´est d´une méchanceté que j´ai du mal à comprendre.
Tout d´abord, personne ne prend plus de produits..
C´est pour cela que cette année ils vont plus vite que l´année dernière...
Car les produits avaient un effet contraire à ce que l´on croit. Les produits les ralentissaient et les spectateurs sur la route du tour pouvaient les voir plus longtemps, agiter leurs drapeaux, passer à la télé dans de beaux habits de cyclistes, faire enregistrer ça par la grande mère et le montrer aux petits enfants pendant l´hiver.
Parce que, soyons sérieux, les seuls drogués dans cette histoire, ce sont tous les beaufs qui, au bord de la route, attendent les coureurs en sirotant à partir de 7 heures le matin, il faut se lever tôt pour être placé, du gros rouge qui tache.

14/7/05 11:30 PM  
Anonymous Nabil a écrit...

Tu viens d'égayer ma journée morne de travail. J'avais l'air malin en ricanant devant mon écran comme un phoque à qui on aurait raconté celle de la croissance française à deux chiffres...

15/7/05 10:16 AM  
Anonymous alba a écrit...

Salut Anitta,
Moi les cyclistes me donnent des boutons, ils me rappellent les longues heures à attendre que mon cycliste (amateur) de mari rentre !
Les crises parce qu'à l'époque le must du must était d'avoir des soquettes blanches, immaculées.
Les balades derrière un peloton pour les rapatrier après leur 200 kms, enfin le caractère de ces messieurs quand le dérailleur ou les crevaisons leurs jouaient des tours.
Bises à plus, dimanche retour sur le Queyras
Alba

15/7/05 4:56 PM  
Anonymous Anne a écrit...

Mouhahahahahahah !!!

G.G. (good game en language hard core gamer) m'dame Anitta !

15/7/05 7:51 PM  
Blogger Ally a écrit...

5h d'avance ?!!! Bah voilà, c'est pour ça que j't'ai pas vue passer à Montpell ! T'avais déjà gagné et tu refaisais l'étape en entier pendant que je voyais passer mon chouchou Jan et tous les autres sur le bord de la route ! :D

16/7/05 6:04 PM  
Blogger Ally a écrit...

Au fait tu la sors d'où la 1ère photo ? J'adore les tatouages de la fille, ça lui va super bien !

18/7/05 12:17 AM  
Blogger Calou a écrit...

j'adore ces "interviews" ;-)

18/7/05 2:08 PM  
Anonymous tgtg a écrit...

Ce que je retiens de tout ça, c'est yaourt et pomme!

Le matin, je mangerai un yaourt à la pomme et le soir une pomme au yaourt! Et on verra comme je deviendrai sportive!!!

18/7/05 10:49 PM  
Anonymous m'x a écrit...

Mwarf!!!... Ivan Rebroff...
Cela dit moi aussi j'ai horreur de la Vache Qui Rit.
:)

19/7/05 12:17 AM  
Anonymous Petit Prince a écrit...

Gros bisous Anitta, je continue à te lire assidument, mais moi je suis en panne. :-(

Une amie a pris le relais pour moi et dis des choses très belles. Je vous fais donc partager ca: http://volcandanslabanquise.blogs.psychologies.com/

Grosses bises à tous

19/7/05 9:15 PM  
Anonymous jujuly a écrit...

wow, grande forme pour Anitta !
J'adore ta nouvelle photo à droite (peut-être pas nouvelle mais je ne peux pas rattraper tous les zépizodes précédents hélas). C'est toi ?
Trop belle.
Trop forte.
(Pis tu serais pas un peu trop sportive, des fois ?)

19/7/05 11:50 PM  
Anonymous Ailes a écrit...

j'veux bien faire du vélo ...


à moteur (hu hu)

bisous

21/7/05 5:40 PM  
Anonymous barnabé a écrit...

Ce qui est malheureux avec le cyclisme aujourd'hui, c'est qu'on a même plus le temps d'admirer les paysages à la télé !
Vont trop vite !

Remarque, les commentateurs ne savent plus grand chose non plus à part lire le guide du routard alors...

Et pis dis donc, y'a plus de pompe à vélo sur le matériel pro.
Y'a bien le vélo de ma grand-mère avec le porte bagage devant qui ne faisait attraper les moucherons quand mémé passait la seconde mais maintenant, a pu de pompe !

Bises !

12/8/05 10:51 AM  

<< Home