14.1.06

Une aventure d'Anitta Novotel.

Bonjour ! Vous me reconnaissez ? Mais si, voyons… Anitta ! Anitta Novotel ! M'enfin, vous savez bien : la riche héritière, de la chaîne d'hôtels… Allons, faites un effort ! Anitta Novotel… La fille la plus mal fagottée du Nord-Pas de Calais, ça vous rappelle rien ? Quoi, vous voyez toujours pas ? Bon, allez : la blonde, là, avec la robe taillée dans le rideau de douche… Ça y est, vous me remettez ?

Bon alors… Figurez-vous qu'il m'en est arrivé une bien bonne, hier soir ! Nan, je ne me suis pas cassé un ongle, hu hu ! Je vous pitche la situaze : j'étais à Greenwitch, dans le studio de ma copine Nicole Méridien (trois chambres, un bureau, deux salles de bains), quand suddenly, mon Nakio 7312 (le téléphone qui télécharge les mp3 et qui fait grille-pain en même temps) se met à sonner.
– Tutututut, ça fait, sur l'air du dernier tube de Ricky Martin.
– Oh my God ! je dis. Mais qui ça peut bien être ?
– Hu hu, glousse ma copine Nicole en faisant de grands gestes. T'as qu'à décrocher, hu hu !

Moi, vous me connaissez : ni une ni two, je décroche.
– Allô hui ? je réponds en regardant le portrait qui s'affiche.
Et tout de suite je demande :
– C'est toi, Charlie ?
– C'est lui ? écarquille ma Nicole. C'est Charlie ?
– Hu hu… Nan, c'est moi ! fit la voix. Angélina Formulin !
– Ah hui, je soupire, dégoûtée. Hu hu !
Et en même temps, j'ai pensé :
– Grrrrrrrrrrrr !

Bon, j'vous explain. Angélina Formulin, c'est pas qu'on l'aime pas, Nicole et moi ; mais elle a beau faire, elle a toujours des jokes qui sont pas funny, quoi. Du style, mettre des œufs de lampe à la place du caviar dans les soirées qu'elle donne, ce genre de choses. Alors, pourquoi on continue d'être friends, me demandez pas !
– Salut, Angélina, je finis par dire. Comment do you do ?
– Hu hu, elle répond. Et toi ?
– Moi aussi, je dis. Y-a Nicole qui te Fed-Ex un bisou, j'ai ajouté.
– Trop mignon, elle a dit. Pareil, hu hu !
– Au fait, je reprends. C'est vrai, ce que j'ai lu dans Voiça ? T'es toujours avec Kevin Campanile ?
– Hui hui ! elle dit. Justement, c'est pour ça que je te phonais. Tu connais la meilleure ? Hier, il a eu des news de Charlie, hu hu !

Sur le coup, je suis devenue plus red que la Farreri de Dad'.
– Charlie ? j'ai crié. T'as eu des nouvelles de Charlie Ritz ?
En m'entendant crier, Nicole a avalé sa coupette de travers. Moi, sachez-le, j'étais à deux fingers d'exploser en sanglots.
– Oh, raconte ! je la supplie. Comment va-t-il ? Est-ce qu'il a réparé sa Perscho, depuis la dernière fois ? Et euh… Il sort toujours avec Sonia Sheraton ?
Elle – Sonia Sheraton–, c'est ma pire ennemie. D'abord, elle a un QI de 140 (au moins, hu hu), pis elle est brune, pis faut quand même dire qu'elle a vraiment aucun goût. D'ailleurs, elle achète toujours ses dresses chez Prodo, et là, c'est pas pour dire, mais bon. Enfin vous voyez, quoi.
– Ah ça, tu devineras never ! me dit Angélina.

– Allez, quoi… je lui demande. Dis-nous !
– Rhâââ… elle dit. Je sais pas, hein. La last fois qu'on s'est vues, vous m'avez enfermée pendant deux hours dans les vestiaires de la soirée Jean-Gaul Paultier… C'était pas top fun !
– C'est real, t'as raison, je reconnais. Mais on s'excuse, tu sais ?… Allez, dis-nous, quoi ! Ils sont toujours ensemble ?
Elle attend un petit moment (comme si elle se mettait à réfléchir, hu hu), et puis :
– Bon, voilà. Tiens-toi bien : il est plus avec Sonia Sheraton. Et ce soir, il donne une grande party chez Dad' pour fêter son divorce !

Ça, c'était incredible.
– Comment ça ? je fais. Tu veux dire, chez mon Dad' ?
– Mais nan voyons ! Chez son Dad' à lui, enfin !
J'ai poussé un hurlement d'horreur. Pire que quand Jérémie Sofitel avait essayé de m'embrasser sur la bouche, il y a un an.
Hi-hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !
Sur son lit, à côté du mien, même Nicole a sursauté.
– Qu'est-ce qu'il y a ? elle m'ask.
– Mais realize the situaze, honey ! je fais. A cette heure-ci, tous les magasins sont fermés. Et j'ai rien à me mettre sur le dos, moi !
J'ai réprimé les tears qui me montaient aux yeux, et puis :
– C'est où, sa soirée ? je questionne. London ? New York ? Madrid ?
– Pas possible, elle répond. Là-bas, c'était over-booked. Ça se fera à Singapour, finalement.
– Ouah nan, j'ai dit. C'est completely ringard, Singapour !
– Hui, chuis d'acc', a fait Angélina. Mais tu sais qui figure sur la liste des invités, hu hu ?
– Nan, je rétorque. Me dis pas que…
– Si si ! Esmeralda Kyriad ! En personne, hu hu !
– Grrrr ! laissais-je escape.

Alors là, Esmeralda Kyriad, c'est mon ennemie intime, elle. Déjà quand on était à l'école, on se crêpait le chignon tout le temps. En plus, elle me laissait même pas copier sur elle, pour les dictées. Cette fois-ci, j'ai vraiment explosed.
– Mais comment je vais faire, moi ? Je vais quand même pas laisser cette fille de riches me voler mon Charlie, non ?

– Bah, t'as qu'à faire comme la dernière fois ! fait Nicole. Tu sonnes le room-service, et en moins de deux ils vont te tailler une robe dans le rideau de douche !
– T'es totally ouf, je réplique. Je mets jamais deux fois de suite la même tenue, ça déroge à mes valeurs !
Au bout du fil, j'entendais Angélina Formulin qui respirait.
– Surtout, ne viens pas à mon help, hein, je lui lance.
– Hu hu ! qu'elle me fait, cette idiote. De toute façon, je n'ai jamais compris ce que tu lui trouvais, à ce Charlie !
– Toi aussi t'es totalement silly, je grince. Charlie Ritz, c'est… C'est l'homme de ma vie ! Pour toujours ! C'est simple : je pourrai jamais me marier sans lui !

Nicole m'a regardée bizarrement.
– C'est drôle, tu disais déjà exactement ça l'an dernier, pour Nikos Plaza-Athénée… Hu hu !
– Hui, mais depuis j'ai découvert la Grèce, j'ai dit. Hu hu !
Angélina a repris la parole.
– Et il y a deux ans, tu nous as fait une crise quand Eric Crillon t'a quittée, hu hu ! Tu disais qu'il t'avait fait découvrir l'amour, que…
Nicole a enchaîné.
– Hui, c'est vrai, hu hu ! Tu nous racontais qu'il n'y avait qu'avec lui que tu grimpais aux…

Son visage s'est soudain crispé.
– Le rideau !
– Quoi le rideau ? j'ai dit.
– Mais hui, le rideau ! a soufflé Angélina. Hu hu !
A mon tour, j'ai eu une illumination. M'approchant du téléphone intérieur tandis que Nicole décrochait déjà la lourde tenture de la chambre à coucher, j'ai composé mon plus large smile.
– Allô, Room-service ? j'ai demandé, d'une voix triomphale. Vous pourriez faire monter votre couturière, please ?




(photos X).

40 PETIT(S) COMPRIMÉ(S):

Blogger Ally a écrit...

Han tu crois vraiment qu'ils ont une couturière au room service ? Tu rêves là ! ;o) Rideau de douche, comme la last time j'te dis. No choice.

14/1/06 9:40 PM  
Anonymous Poupoule a écrit...

Mouhahahaha (oui je sais faire des commentaires pleins de finesse et de spiritualité).
Moi aussi, j'ai vu apparaître les photos, pis disparaître, pis apparaître dans un billet, chouette, comme d'habitude, ce qui me file des complexes^^.
J'ai un faible pour Angela Formulun, qui doit être beaucoup plus simple que les autres filles.

14/1/06 10:32 PM  
Anonymous garcia a écrit...

Là, y a pas à dire: avec cette tenue tu dois pouvoir hameçonner.. le fils MEURICE!
N'empêche, le plumage sied bien au ramage!

14/1/06 10:35 PM  
Blogger luciole a écrit...

huhu, ya à dire t'es too much !!! j'adore ! huhu !!!

14/1/06 10:42 PM  
Anonymous luna pat a écrit...

au fait, paraît que c'est trop haïpe chez les pipoles d'appeler leur rejeton du nom de la ville où ils l'ont conçu (ben comme Paris, quoâ)

alors si j'étais pipole et si j'avais eu un fils à la place de Poulette, il se serait appelé Malo ! siiiiiiiii !
(bon avec des scies ont pourrait mettre Paris en bouteille, mais quand mêmeuh !)

14/1/06 11:15 PM  
Anonymous blog-trotter a écrit...

JC. Vandamme : ça c'est de la vraie real life avec robinets en or dans les douches cinq étoiles. Air bag had hoc et paf dans le spirit. J'ai la soul bien trop plate et le rire qui s'dilate. God bless toi. Thanks baby!

14/1/06 11:16 PM  
Anonymous elvi4 a écrit...

Qu'est ce qu'il faut avoir de belles douches, pour pouvoir se payer des rideaux semblables !
Et dis, les CampingduLac, tu les as oublié, dans ton inventaire ! Le pipole authentique s'encanaille, ces temps ci....

14/1/06 11:47 PM  
Blogger Julielanne a écrit...

Rhollolooo, 140 de QI... l'angoiiiisssse...

15/1/06 1:09 AM  
Anonymous Akynou platine a écrit...

C'est trop over mega cool ton histoire Anitta. Mai si je devais appliquer le principe de Luna Pat, j'aurais dû les appeler toutes les trois Paris. Et après, comment je m'y retrouve avec mes neuones de blondes…

15/1/06 1:38 AM  
Anonymous del4yo a écrit...

huhu tu les as faits plus intelligentes qu'elles ne sont ces greluches...En vrai elles mettent 5 minutes a dire ce qui nous prendrait sept secondes a force de:
O my god
you now what I mean
and I was like
et pas de mots de plus de 4 lettres attention!

genre :
-Oh my god it's oh you now what I mean I need hoo salt Oh my god this is soooo not salted enough you know what I mean Oh my god and I was like about to eat it oh _ my _ God!

la ou nous on dirait:

passe-moi le sel steup

Y'a pas de justice. Si j'avais le mem budget, j'acheterais du Lacroix, ou du Dior vintage, mais uniquement si St Laurent est ferme....Soupir.

15/1/06 3:50 AM  
Anonymous annaK a écrit...

Bonjour mouhaha je viens de la part de BangBang mouhaha c'est très bien chez vous mouhaha. Je reviendrais mouhaha.

15/1/06 9:57 AM  
Anonymous Traou a écrit...

C'est bien la première fois qu'un écrit sur cette demoiselle me fait plaisir ! Et à ce point-là, merci !!!

15/1/06 12:47 PM  
Blogger tirui a écrit...

moa ge kif grav parisse iletonne, c dég de se moké kom sa d'1 fille si sinple et si jentille ki trè le lé de la vache.
L à fait d'énormes érreures mais L a sut se ratrapée et je trouve personnellement que se qui la connaice pas ne peuvent pas la critiquée.
Fanny de Toulouse

15/1/06 7:14 PM  
Anonymous Poupoule a écrit...

Même lu une 5ème fois, c'est toujours aussi drôle mouhahahaha (je retombe dans les commentaires inintéressants moi).

15/1/06 10:13 PM  
Anonymous Anne a écrit...

C'est clair que les vrais problèmes des gens, parfois, ça prend à la gorge d'une force... :-D !!!

16/1/06 9:45 AM  
Anonymous Samantha, pour Toulouse-Patch a écrit...

Le plus terrible, dans cette histoire, c'est que tous les détails sont vrais ! D'ailleurs, en exclu, je peux vous dire qu'à Singapore, Anitta Novotel a renoué avec Charlie Rits, qui d'ailleurs est le frère de Pénélope Ritz, la femme d'Ulysse Delacroix.

16/1/06 9:47 AM  
Anonymous tgtg a écrit...

huhu, je dirais même plus: huhuhuhu !!! j'adore !

16/1/06 10:30 AM  
Blogger Asterie a écrit...

Pas facile la vie des pipoles j’ai de la peine pour eux. J’ai phone Momo qui business dans leur world, pour lui raconter, ça l’a plié. Je la fuck elle, je la kiffe pas elle s’est méchro le nose avec la thune qu’elle doit à Momo hilself..

16/1/06 12:54 PM  
Anonymous Eddy Clébar a écrit...

Vous avez un sacré talent ma poulette ! Passez donc me voir en Provence un de ces jours avec vos poussins et votre coq !

16/1/06 1:33 PM  
Anonymous Maurice Deville a écrit...

How do you do 'au de poële !
Je vois que tu es aware de tout ça. Cette de femme est une combination du corps et de l'esprit; mais y a pas vraiment un type de femme, mais un type d'amour.
Tout ça pour rappeler qu'il n'est pas nécessaire d'utiliser de flash pour photographier un lapin qui a des yeux rouges.

16/1/06 1:52 PM  
Anonymous TT a écrit...

Hihihi, très funny tout ça, I'll come back, I'll come back (sisisi)

16/1/06 10:10 PM  
Anonymous Nath a écrit...

Voilà la clef du mystère... j'avais eu du mal à capter le sens profond de ton comm et maintenant tout s'éclaire ! ;-) Comment t'annoncer maintenant que nous allons passer cette année toute une soirée avec Charlie ? J'essaierai de faire une pub très très discète, promis...

17/1/06 3:05 AM  
Blogger Bang bang a écrit...

Hu hu hu ! d'accord... mais.
Connais-tu le dernier truc hype tendance fashion des stars de L.A. Anitta.
Non tu es trop pure... faire circuler sa propre vidéo d'un (Blow Job) sur le net. (gros plan hein)
Et la demoiselle a la sienne bien sûr... ste conne.

17/1/06 10:48 AM  
Anonymous blog-trotter a écrit...

Suis en manque de vos comprimés. De votre pharmacie intérieure. Besoin de vos éclaircissements, silences, gloses, indications, de votre collection de longues vue. Est-ce qu'un canal s'est perdu (pendu) là-haut ? Est-ce que le café de la poste fait foi. Comment prononcer eune blonde ou eune brune sans perdre le Nord ?

17/1/06 11:37 AM  
Blogger Vroumette a écrit...

P'tain, toi aussi tu écris sur ton CV : anglais = courant.

Me too !

Et puis, j'voudrais pas dire mais c'est Scarlett la première qui a utilisé les rideaux pour le beau Reth (eyh, on me l'a fait pas à moi !).

17/1/06 11:14 PM  
Blogger Julielanne a écrit...

C'est marrant quand même... y'a des photos où elle a de tout pitits seins, pis y'en à d'autres où elle a des gros lolos!
C'est quand même bien foutu la nature, hein?!!

18/1/06 8:01 PM  
Anonymous megot a écrit...

La symbolique de la deuxième photo (celle où c'est écrit naughty en rose sur le white t-shirt) m'intrigue encore. Ce qu'elle tient entre ses mains, c'est un bout de nappe ou un linge à vaisselle?

18/1/06 8:49 PM  
Blogger Julielanne a écrit...

Nan mais y'a "shop" dedans... c'est que ça doit être bien alors?!!

19/1/06 5:02 PM  
Blogger DELIGNE a écrit...

T'as pas cité Etap'hotel !
Elle sent le gaz ou elle a refusé de sponsoriser ton blog?

19/1/06 6:51 PM  
Anonymous LaVitaNuda a écrit...

Y a pas à dire, il n'y en a pas deux comme toi pour nous faire partager la vie des grandes de ce monde !
:-)))))))))))))

19/1/06 7:55 PM  
Blogger Julielanne a écrit...

C'est sous quoi? Rholalaaaa, gaffe au Q.I. ma belle, se sera trop la loose après!

20/1/06 12:41 PM  
Anonymous ECRAN BLANC a écrit...

En fait, elle n'a rien pour elle. Banale. En tous cas pas si désirable que ça.
Par contre Anitta Novotel... ;)

20/1/06 6:59 PM  
Anonymous Maurice De Police a écrit...

Un dans les principales grandes villes. Ailleurs on les appelle "mairies".

21/1/06 10:37 AM  
Blogger DoubleMum a écrit...

Y'a pas... tu fais de plus en plus fort...

L'autre nuit j'ai eu une idée zarbie dans ce genre et je me suis dit que je devais t'en parler... j'ai oublié, mais tu fais très fort sans l'aide de personne de toute façon !!!

21/1/06 9:09 PM  
Anonymous jujuly a écrit...

Une grosse biz à toi, ô Anitta Novotel
(c'est bizarre, ça rime avec Prix Nobel...)

23/1/06 9:39 AM  
Anonymous Maurice de Police a écrit...

Il n'y a pas de Jules mais un Maurice Deville et mon cousin c'est Maurice D'ézimpault !

24/1/06 9:33 AM  
Anonymous blog-trotter a écrit...

Bon, miss Edberg, vous êtes en panne de charbon ardent ou bien ?
Z'êtes z'en piste pour le prix Novotel, je vous le rappelle...
Le dircom du groupe Accord.

24/1/06 11:02 AM  
Anonymous m'x a écrit...

Un hu hu ! first class, j'vois qu'ça.

24/1/06 2:40 PM  
Anonymous Mel'O'dye a écrit...

maurice > moi je connais qu'un Willie deVille (bon y'a Mink aussi maiiis ...)

et sinon ;... heu Aaaniiiittaaaaa ... t'aurais une suite quelconque là ???

nanmécévrékoua ;-))

bizzzz

25/1/06 4:40 PM  
Blogger Maurice a écrit...

Entre nous ma Chère vous pouvez tout simplement m'appeler Maurice !

29/1/06 9:34 AM  

<< Home