1.5.05

La nouvelle has-been.

Un dernier souffle d'air s'échappa du climatiseur, et puis :
– Bonsoir à tous ! s'exclama Nikos Aliagas. Bienvenue à la grande finale de la BlogAcademy® !
Et c'est devant des professeurs sagement alignés, derrière lesquels se pressaient les éliminés des premiers tours, et sous un tonnerre d'applaudissements, que les deux brillants finalistes de la septième BlogAcademy® s'élancèrent sous les sunlights.
– Oui, ce soir, Mesdames et Messieurs, susurra le beau Nikos, nous allons savoir qui, de cet homme à ma gauche ou cette femme à ma droite, se verra offrir le prix récompensant le meilleur blogueur de la BlogAc' ! Et vous aussi, chers téléspectateurs, devant votre télé, vous allez voter ce soir pour désigner… votre champion…
Le bel Hellène tourna la tête à gauche, et des vivats descendirent bruyamment des tribunes, tandis qu'il serrait avec déférence la main du candidat masculin.
– Bonsoir, fit l'autre.
– … Ou votre championne ! cria Nikos en se tournant vers moi.
Au maigre enthousiasme qui émana du public, je compris que la partie était loin d'être gagnée.
– Ouais, salut, j'ai dit.

– Alors, Anitta ? me demanda l'Apollon de TF1. Le tirage au sort vous a désigné pour défendre la première une dernière fois vos chances… Ça va, pas trop fiévreuse ?
– Si, un peu, j'ai avoué. Faut dire que cette BlogAcademy® a été une si belle expérience pour moi ! Je me revois, hésitant à entrer dans le Château, il y a quatre mois… Je ne me voyais pas suivre seize semaines de cours de blogage aussi intensifs avec les profs ! Et mes quinze nomminations successives ! A chaque fois repêchée par le public… C'est beaucoup d'émotions tout ça !
– Dites-nous, Anitta… Pour vous, ça a été quoi, le plus dur ?
J'ai poussé un soupir.
– Vous voulez que je vous dise ? La promiscuité, bien sûr ! Dormir à dix-huit dans la même chambre, ça m'a rappelé mes colonies de vacances ! Et les caméras, et tout ce travail qu'il a fallu faire…!
– L'atelier le plus dur, c'était lequel ?
– Alors là, sûrement celui sur "Comment poster son billet en une seule fois" ! Je sais que la prof pense que je n'ai fait aucun progrès en quatre mois…

Il y eut quelques murmures dans les rangs des professeurs.
– Mais je trouve que je me suis quand même bien améliorée !
– Et alors, quel est le thème du dernier billet que vous avez choisi d'écrire, ce soir, pour défendre une dernière fois vos chances ?
– Ben, j'ai réfléchi, et j'ai pris le thème "Chanson ". Faut dire, c'est un peu mon nouveau métier, chanteuse.
– Ah bon ? fit le présentateur en imitant Julio Iglésias. Mé yé cloyé qué tou tlavayé à l'é-dé-effe…?
– C'est vrai. Mais vous savez, depuis la privatisation, on n'arrête pas de nous dire qu'il faut qu'on soit prêts à se reconvertir, alors…
C'est à ce moment qu'éclata l'incident.
– MAIS C'EST N'IMPORTE QUOI ! s'est écriée la prof d'expression rythmée. Cette Anitta, elle a vraiment de la m… dans les oreilles ! Chanteuse ? Et pourquoi pas bonne sœur, tant qu'on y est !
Heureusement, Nikos Aliagas était l'homme de la situation.
– Marianne, du calme. C'est la grande finale, aujourd'hui, alors tes caprices, ça suffit ! Si tu veux quitter le plateau, tu t'en vas !
– OUI BEN J'VAIS PAS M'GÊNER ! fit la cantatrice en ramassant ses affaires. JE RETOURNE SUR M6 TOUT DE SUITE !
Le temps qu'elle quitte la scène, Nikos m'adressa un petit sourire.
– Ça va, Anitta, pas trop stressée ?
C'en était trop. J'ai éclaté en sanglots.
– Si, j'ai reniflé. C'est vachement dur, la BlogAcademy® ! Et pis, Marianne James, elle a jamais pu me sacquer ! Elle arrêtait pas de me dire que le blog, c'était pas un truc pour moi !

– Séchez vos larmes, Anitta, continua Nikos. N'oubliez pas que ce soir, vous avez affaire à rude partie ! Car Alain, votre adversaire pour la finale, est unanimement présenté comme le plus grand blogueur de sa génération ! Le meilleur d'entre tous, a déclaré Gérard Louvin, le Directeur de la BlogAc'… Ça va, M. le Premier Min… euh, Alain ? Pas trop inquiet ?
– Absolument pas ! a répondu Alain. Je prends cette finale comme un nouveau défi, et je serai très fier de le relever ! Avec l'aide des Bordelaises et des Bordelais qui me soutiennent depuis le début !
A ces mots, les tribunes se levèrent et entamèrent une ola. Des cornes de brume retentirent, et une nuée de confettis multicolores s'abattit sur le plateau.
– Je vous demande de vous arrêter ! gronda Alain.
A ces mots, les Bordelaises et les Bordelais se rassirent.

– Je vais vous faire une confidence, mon cher Nikos, insista Alain. Vous permettez que je vous appelle Nikos, n'est-ce pas ?
– Ah mais ! C'est un honneur, bafouilla l'autre.
– J'ai décidé de m'aligner sur la proposition de ma concurrente !
– Oh ! fit la foule.
– Oui, moi aussi, j'ai décidé de prendre "Chanson" pour thème de mon dernier billet. Ça vous étonne, hein ?
Nikos Aliagas avait l'air proprement estomaqué.
– Mais, euh… Je croyais que c'était "Contribution politique" ?
– Non non, j'ai changé. Il faut bien être joueur de temps en temps ! Bon, quand est-ce qu'on commence ?
– Eh bien… Après ma dernière question : si vous l'emportez ce soir, qu'allez-vous faire du million d'euros offert par Universal ?
– Oh, voyez ça avec mon avocat, je vous prie. On n'est pas dans le bureau du juge Courroye, ici !

– Anitta, Alain, rejoignez vos pupitres, pour la dernière épreuve de la BlogAcademy® ! Vous avez tous les deux pris le thème "Chanson", et Gérard Louvin va maintenant vous donner le sujet de votre dernier billet de la saison !
S'approchant du micro, Gérard Louvin déchira l'enveloppe.
– Hmmm, fit-il. Facile ! Le sujet est : "Le blogage" !
– C'est parti ! reprit Nikos. Alain, Anitta, vous avez trois minutes pour écrire une chanson originale sur ce sujet. Et pendant ce temps, pour faire patienter nos télespectateurs, nous allons passer un film sur les bienfaits du tramway dans la capitale girondine ! Restez devant vos postes, on revient tout de suite !

Les trois minutes écoulées, les caméras se remirent en action.
– Anitta, appela Nikos. On vous écoute !
– Ben… j'ai fait. Trois minutes, c'est trop court ! Bon, j'y vais :

Je suis la blogueuse du dimanche
Je panse les plaies de vos semaines
Avec douceur et nonchalance
J'instille un sourire sur vos peines

Je suis la blogueuse du dimanche
Un peu d'espoir sans prétention
La p'tite souris de votre enfance
Un sourire sous le polochon

Et…


Il y eut un bref silence, et…
– Oui, Anitta ?
– Après, je sais pas, j'ai dit. Je me suis arrêtée là !
– Aïe aïe aïe, Anitta ! Panne sèche le jour de la finale !
– Je m'en doutais, a fait Gérard Louvin. Je l'avais dit à Entrevue, d'ailleurs !
– Youpie ! a crié le public. Waoow !
– Et bien tant pis Anitta ! Cher Alain, c'est à vous…
Alain chaussa ses lunettes, et commença à lire :

J'ai le stylo qui me démange
Alors je blogue un p'tit peu
Ça me soulage et ça s'arrange
Mais ça fait pas très sérieux
Pardonnez-moi, c'est très étrange
Ça me prend là où ça veut
C'est le stylo qui me démange
Alors je blogue un p'tit peu !


– Hé mé ! j'ai dit. J'ai déjà entendu ça quelque part !
– Bravo Alain ! a fait Nikos. Continuez !

J'aurais pu, c'est héréditaire
Être officier d'Etat major
Archevêque ou vétérinaire
Clerc de notaire ou chercheur d'or
La politique et quelques juges
En ont voulu autrement
J'ai mis les doigts dans le blogage
Et c'est ainsi qu'à présent...


– Génial ! a fait le public. Waoow !
– Alain, t'es vraiment le meilleur ! a crié Gérard Louvin.

J'ai le stylo qui me démange
Alors je blogue un p'tit peu
Ça me soulage et ça s'arrange
Mais ça fait pas très sérieux
Dans l'industrie, l'électronique
Le commerce et les assurances
J'avais des dons pour la pratique
Oui, mais côté références...


– Hé mais attendez ! j'ai protesté. C'est de la triche !
– Merci, a dit Alain. Vous savez, je suis capable de faire beaucoup mieux ! Je continue ?
– Comment ? Que dites-vous Anitta ? a dit Nikos.
– Oui, oui ! a fait le public. Waoow !
– Il a pris une chanson qui existe déjà ! j'ai dit.

J'ai le stylo qui me démange
Alors je blogue un p'tit peu
Ça fait du bien dans les phalanges
Mais ça fait pas très sérieux
Y a rien à faire pour que ça change
Faut se faire à l'idée
J'ai le stylo qui me démange
Alors j'écris des billets !


– Taisez-vous, voyons, a répliqué Gérard Louvin. Il a le droit !
– Bravo Alain, bravo ! a fait le public. Waoow !
– C'est à cela qu'on reconnaît les grands blogueurs, a opiné Nikos. Une idée prise au vol, et hop ! Un tube ! Un best-seller !
– Mais c'est pas juste ! j'ai crié. Même Marianne vous le dirait ! Vous aviez dit une chanson originale !
– Et ça, fit Alain. C'est pas original, peut-être :

J'ai appris à lire, à écrire
Et je compte sur mes dix doigts
Pour composer de doux délires
À partir de n'importe quoi
Ne croyez pas que je m'amuse
Que je cours après les honneurs
Si je taquine un peu la muse
C'est pas pour les droits d'auteur !


– De toute façon ça ne change rien Anitta. C'est le public qui vote ! D'ailleurs, nous allons justement passer au vote. Ecoutez bien. Si vous vivez dans le département n°33, prenez votre téléphone et contactez tout de suite l'Hôtel de ville de Bordeaux pour indiquer qui, à vos yeux, a remporté la BlogAcademy® ! Alain, un autre couplet ?
– Ah mais, a dit l'autre. Tout de suite :

J'ai consulté un spécialiste
Pour me guérir, mais sans succès
Il m'a dit "Si le mal persiste
Essayez de prendre un cachet"
Avant même que je le comprenne
J'étais déjà dev'nu blogueur
Et c'est pour ça que sur la scène
Entre les deux projecteurs…
J'ai le stylo qui me démange
Alors je blogue un p'tit peu !


– Alain, Alain ! a scandé le public. Waoow !
– Oh ! C'est la meilleure, celle-là ! j'ai dit.
– Quoi, qu'est-ce qu'il y a, encore ? souffla Nikos d'une voix lasse.

Y a rien à faire pour que ça change
Et si, dans un jour ou deux
Y a le stylo qui vous démange
Alors c'était contagieux !


– Rien, rien, j'ai dit. Je crois que j'ai perdu, voilà tout !
– C'est bien, Anitta, a dit Gérard Louvin d'une voix sentencieuse. Dans la vie, il faut savoir reconnaître ses défaites !
– Génial ! a fait le public. Waoow !
– N'empêche, j'ai dit une dernière fois. Il a triché !




(photos X)

7 PETIT(S) COMPRIMÉ(S):

Anonymous jujuly a écrit...

Anitta, tu regardes trop la télévision. Euh, je veux dire, l'ordinateur (j'aimerais bien savoir si c'est vraiment Al1 J. qui t'a envoyé le premier commentaire...!)
Merci pour mon premier éclat de rire de la semaine.

2/5/05 9:35 AM  
Anonymous barnabé a écrit...

Top moumoute le texte !
Clap, clap, clap !

2/5/05 11:03 AM  
Anonymous nam-nam a écrit...

excellent! Quelle imagination :-)

2/5/05 1:23 PM  
Blogger Ally a écrit...

Comme quoi mater la starac ça peut laisser des séquelles... :D

2/5/05 7:32 PM  
Anonymous tgtg a écrit...

moi, je vote Anitta!!!!!!!!

3/5/05 11:16 AM  
Anonymous Taian Akita a écrit...

Tu es la Reine de ce genre de billet Anitta, il faut bien le reconnaître. Et c'est un vrai remonte moral de lire tes petits délires délicieux. En cette période difficile, merci d'être là et d'être toi.

5/5/05 7:55 PM  
Anonymous Akynou (de chez racontars bien sur) a écrit...

trop de la balle. On s'y croirait.
Mais dis donc, t'en fais souvent de la télé toi...;-)

10/5/05 11:42 AM  

<< Home